Un peu plus tôt cette année, thredUP a publié un rapport qui stipule que, d’ici 10 ans, le marché des vêtements de seconde main devrait dépasser celui de la «fast fashion».

En 2008, le marché revente (des vêtements de seconde main) représentait 9 milliards de dollars américains. Ça a presque triplé en 2018 pour atteindre 24 milliards. Et on projette que, au cours de la prochaine décennie, en 2028, le marché va encore tripler pour atteindre 64 milliards.

durée 2:46 min

Quant à lui le marché de la «fast fashion» est passé de 21 milliards 2008 à 35 milliards en 2018. Et on projette 44 milliards en 2028.

Ce qui veut donc dire que, dans 10 ans, le marché de la revente serait une fois et demie plus grand que la «fast fashion».

Est-ce le marché de la revente va dépasser celui de la «fast fashion»?

Bon, ce n’est pas forcément parce que le marché a triplé dans la dernière décennie qu’il va tripler dans la prochaine.

Seul l’avenir nous le dira.

Ça reste quand même une excellente nouvelle !!

Oui, parce que le vêtement le plus écologique est celui qui est déjà en existence.

Il faut mettre en perspective les vêtements en fibres synthétiques et la micro pollution que ceux-ci causent, mais acheter un vêtement de seconde main est un excellent geste pour l’environnement.

Qu’est-ce qui explique cet engouement récent pour les vêtements usagés?

Premièrement, le stigma lié aux vêtements usagés tombe peu à peu et de plus en plus de gens sont à l’aise d’en acheter.

Deuxièmement, la technologie permet une distribution efficace et rapide. Des sites comme thredUP, The Real Real ou Poshmark permettent à tous de vendre leurs vêtements usagés. Ce qui n’était pas possible avant.
Par exemple, le système automatique thredUP permet créer plus de 100 000 produits uniques par jour sur leur site internet.

Aussi, de plus en plus de gens sont conscients de l’impact environnemental des vêtements neufs. J’aimerais bien que ce soit la raison principale…

Par contre, il semble que motivateur principal soit désir toujours avoir des nouveaux vêtements. Pour ce faire, revente est la façon la plus rapide et bon marché d’y arriver.
C’est un peu ironique que soit même attitude surconsommation qui a alimenté la «fast fashion» pendant tant d’années qui aujourd’hui nous mène vers une attitude de consommation plus responsable.

Qu’en pensez-vous est que marché revente va dépasser «fast fashion»? Et est-ce une bonne chose?

Laissez vos commentaires et à la prochaine.


Écrit par Ugo Dutil :
J’ai grandi à l’écovillage Cité Écologique. J’aime bien ce mode de vie qui met en valeur les relations humaines, le développement personnel et durable. Je travaille avec Respecterre depuis 2013.
Le #chanvre, le minimalisme, le #slowfashion et la consommation responsable me passionnent.
instagram.com/ugodutil
youtube.com/user/respecterre

Gardez le contact

* indicates required

Follow us on Facebook
Follow us on Instagram
Follow us on Pinterest