La Cité Écologique – ÉCOVILLAGE

Depuis mon plus jeune âge, j’ai grandi à la Cité Écologique dans cet environnement créé pour les enfants. Depuis le début, c’est le projet éducatif qui rassemble tous ces gens au bout du 8e rang à Ham-Nord. Avec en tête l’idée que pour implanter un réel changement dans ce monde, il faut commencer par changer la façon dont l’éducation est donné aux enfants. L’alimentation biologique et le respect de la nature vont de pair avec cette philosophie pédagogique qui demande l’implication active des parents, professeurs et pédagogues. C’est donc autour de l’école que le projet à commencé en 1983-84.

lire plus

Huehuecoyotl – ÉCOVILLAGE

Situé à moins d’une heure trente de México, la capitale du Mexique et ville la plus peuplée des Amériques, j’avais peine à croire à mon arrivée à l’écovillage que j’étais à présent dans les hautes montagnes de l’état de Morelos, dans un décor à l’opposé de la jungle urbaine. À l’entrée du domaine, un écriteau nous accueille : Huehuecoyotl. Ce mot signifie «le vieux vieux coyote» en langue autochtone Nahuatl. Je marche donc tranquillement, avec mon packsac sur le dos, vers la maison de Tona, la femme qui m’hébergera. Situé sur un domaine de 4 hectares à flanc de montagne, on y retrouve une dizaine de maisons, écologiques et relativement huppées. La demeure de Tona est la dernière, mais aussi la plus impressionnante de toutes! Décidément conçu par une artiste, elle est aussi entourée d’une luxuriante végétation (qui au Mexique peut pousser à longueur d’année!)

lire plus

Donner la parole aux travailleurs: Entrevue avec Ugo

Je suis responsable des ventes et du marketing. Je m’occupe du contact avec nos clients pour les ventes. En gros, cela veut dire la vente de nos collections aux boutiques tous les 6 mois, le développement de nouveaux marchés et le lien avec nos clients. Je réponds aussi aux demandes corporatives (les entreprises qui nous demandent de coudre de nos vêtements à leur effigie, comme Radio-Canada, le Musée des Beaux-Arts ou certains spas).

lire plus

Donner la parole aux travailleurs : Entrevue avec Lisette

Nous continuons aujourd’hui notre série d’entrevues avec les employés (ées) de Respecterre, qui vous donnent un œil de l’intérieur sur le milieu de la mode, écolo, locale et éthique. Nous vous invitons à découvrir Lisette, une femme avec une grande expérience dans le domaine de la confection de vêtements. Mais surtout, une femme enjouée, qui fonce dans la vie et en apprécie chaque moment.

lire plus

Qu’est-ce que le projet 333 ?

Vous avez peut-être entendu parlé du projet (ou défi) 333. Dans un esprit de simplicité volontaire, de consommation responsable et de minimalisme, des gens se mettent au défi d’utiliser seulement 33 vêtements, bijoux et accessoires pour une période de 3 mois. Le but de ce projet est de prendre conscience de notre comportement face à la mode, d’utiliser moins et de découvrir ce dont on a vraiment besoin. Également, voir s’il y a vraiment une différence dans la façon dont on se sent et la façon dont les autres nous perçoivent avec cette plus petite garde-robe.

lire plus

Donner la parole aux travailleurs: Entrevue avec Noëlline

Je suis responsable de la Boutique attenante à notre atelier de couture, de celle sur le Web ainsi que de la gestion de notre inventaire. Dans les débuts de Respecterre, nous avons décidé d’ouvrir notre propre boutique, en plein milieu rural! Cela nous permet de recevoir les clients sur le merveilleux site de notre écovillage, tout en travaillant à l’atelier en même temps. De plus en plus, les gens aiment aussi acheter en ligne, alors je m’occupe en même temps du service au détail.

lire plus

Réparer ses vêtements soi-même

Une bonne partie d’une consommation responsable se décide lors de l’achat d’un vêtement. Entre autres, les différences de fibres utilisées, les teintures, les impressions ou le pays de confections ont un impact sur l’empreinte environnementale d’un vêtement. De ce fait, l’autre partie est indirectement liée à la durée de vie du vêtement. Celle-ci sera longue ou courte dépendant de l’utilisation que l’on fait du vêtement, de comment on le lave et comment on l’entretient.

lire plus

Les vêtements en plastique et la micropollution

Après toutes ces discussions sur les sacs de plastique qui sont source de pollution, pourquoi ne parle-t-on jamais des vêtements en plastique? Qui, non seulement se retrouvent aussi dans les sites d’enfouissements, mais qui causent une micropollution sur laquelle l’opinion publique a encore peu de connaissance. Il est vrai que les vêtements en polyester, nylon, acrylique, etc. n’ont pas la caractéristique «d’usage unique» et que la corrélation est peut-être moins évidente entre «robe de polyester» versus «plastique» et «sac en plastique» versus «plastique».

lire plus

Donner la parole aux travailleurs: Entrevue avec Hideliza

Malgré mon inexpérience totale en couture avant mes débuts à Respecterre, c’est pour moi en quelque sorte un aboutissement naturel : mon arrière-grand-mère a gagné sa vie avec ce métier, tout comme… ses 13 filles! Donc ma grand-mère, puis aussi ma mère ont pris cette avenue. Depuis mon jeune âge, j’ai toujours vu maman coudre, elle nous habillait, ma sœur et moi, lorsqu’on était jeunes. Donc, c’est un peu ironique, car, autant je n’avais jamais cousu avant, autant toute ma lignée familiale a dédié sa vie à ce métier. Aujourd’hui, j’ai la chance d’apprendre dans l’entreprise avec mes collègues expérimentés.

lire plus