Share

Vous avez peut-être entendu parlé du projet (ou défi) 333. Dans un esprit de simplicité volontaire, de consommation responsable et de minimalisme, des gens se mettent au défi d’utiliser seulement 33 vêtements, bijoux et accessoires pour une période de 3 mois. Le but de ce projet est de prendre conscience de notre comportement face à la mode, d’utiliser moins et de découvrir ce dont on a vraiment besoin. Également, voir s’il y a vraiment une différence dans la façon dont on se sent et la façon dont les autres nous perçoivent avec cette plus petite garde-robe.

L’histoire

C’est en 2010 que la blogueuse minimalisme Courtney Carver écrit sur son site bemorewithless.com l’article «How to Simplify your Closet». L’idée initiale était de simplifier sa garde-robe au maximum. Pour se faire, il faut mettre tous ses vêtements sur son lit et se poser les 4 questions suivantes:

  1. Est-ce que ce vêtement me fait bien en ce moment?
  2. Est-ce que je l’aime?
  3. Est-ce qu’il est en bonne condition?
  4. Est-ce qu’il répond à mon mode de vie d’être plus avec moins (be more with less)?
Courtney Carver, blogueuse minimaliste

Courtney Carver, blogueuse minimaliste

Si le vêtement répond oui aux quatre questions, on le garde. S’il répond non à une seule, on le met dans la pile à donner. La blogueuse rapporte qu’il y a une grande satisfaction à compléter ce projet en une journée. Elle prévoit refaire l’exercice à la fin juin, soit 3 mois plus tard. Ainsi est né le projet 333 concrétisé, un peu plus tard, avec l’article «Minimalist Fashion Project 333 Begins». Après les 3 premiers mois du défi, aucun de ses collègues n’a remarqué qu’elle utilise les mêmes 33 vêtements et accessoires. Elle, qui rêvait d’avoir une grande garde-robe pour y entreposer tous ses vêtements, trouve maintenant inspirant d’avoir une garde-robe presque vide. Allant même jusqu’à remettre en question la pertinence d’avoir une garde-robe. Elle se dit beaucoup plus heureuse ainsi et prévoit faire ce défi tous les 3 mois. Après un an de défi, personne n’a encore rien remarqué.

Cinq ans plus tard, en 2015, CNN diffuse l’histoire de Courtney Carver sur son site web : «Declutter your wardrobe: Lessons from people who’ve done it». Il rapporte que, durant les cinq dernières années, la blogueuse ne garde que 33 vêtements et accessoires dans sa garde-robe pour chaque période de 3 mois. Cela popularise ce mouvement, déjà pratiqué par plusieurs internautes, au grand public.

Alors que tout semble désespéré dans le milieu de la mode, ce nouveau phénomène social prend de l’ampleur et s’oppose au courant de pensée prédominant connu sous le nom de «mode rapide» (fast fashion). On n’a qu’à faire une recherche internet de «Project 333» pour découvrir des dizaines de blogues et personnalités qui pratiquent cette cure de tous les trimestres.

Si vous êtes comme moi, vous vous êtes certainement posé la question : Si je possède 10 paires de sous-vêtements plus 10 paires de bas, pour une somme de 20 articles de vêtements, comment est-ce possible de se limiter à 33 ? … Il y a quelques règles qui font en sorte que les articles fonctionnels ne sont pas inclus dans ce décompte.

Les règles

Quand : À tous les 3 mois

Quoi : 33 items incluant les vêtements, les accessoires, les bijoux et les souliers.

Ce qui ne compte pas : Une alliance de mariage ou au bijou ayant une valeur sentimentale que vous n’enlevez jamais, les sous-vêtements, les pyjamas (ou vêtements utilisés pour dormir), vêtements confortables pour porter à la maison, les vêtements de sport.

Comment : Choisissez 33 items, mettez le reste dans une boite et envoyée-là hors de votre portée.

Quoi d’autre : Prenez en considération que vous créez votre garde-robe avec laquelle vous allez vivre, travailler et jouer pour les 3 prochains mois. Rappelez-vous que ce n’est pas un défi de souffrance, mais de joie et de laisser-aller.

Dans tous les articles de blogue que l’on peut lire sur le Net, une bonne proportion des témoignages sont de femmes qui aiment beaucoup la mode et qui, avant, avaient une garde-robe remplie à craquer. Pas besoin d’être un moine, une adepte de minimaliste ou simplicité volontaire pour adhérer au projet 333. Au contraire, ce défi est fait sur mesure pour celles et ceux  qui aiment la mode. Ajouter cette contrainte pousse à être plus créatif et versatile avec chaque article de vêtement, accessoire et bijou choisi. C’est un défi de style et de mode qui est à la fois un projet de consommation responsable et par le fait même, de développement durable. Un vrai rendez-vous entre la mode et l’écologique. C’est inspirant.

Courtney Carver, avec son site web bemorewithless.com, est maintenant suivi par environs:

Êtes-vous prêtes (ou prêts) pour le défi 333 ?

À propos de l’auteur Ugo Dutil : Ayant grandi à l’écovillage «la Cité Écologique» de 1 à 11 ans, j’ai décidé d’y retourner à 25 ans. J’aime bien ce mode de vie qui nous permet de prioriser les relations humaines face aux possessions matérielles. Je travaille avec Respecterre depuis 2013. La simplicité volontaire et la consommation responsable, surtout dans le domaine textile, me passionne.

 

Le développement durable dans le domaine textile vous intéresse → Inscrivez-vous à notre infolettre 

 

Notes et références

1.Minimalism: A Documentary About the Important Things. https://minimalismfilm.com/
2.Minimalist Fashion Project 333 Begins. http://bemorewithless.com/minimalist-fashion-project-333-begins/
3.How to Simplify your Closet. http://bemorewithless.com/minimalist-fashion-project-333-begins/
4.Declutter your wardrobe: Lessons from people who’ve done it. http://www.cnn.com/2016/10/10/health/declutter-minimalist-style-feat/